Visiter les temples de Bali

Visiter les temples de Bali

Article rédigé par Arthur

Un séjour de découverte à travers la visite des temples de Bali

Bali est une superbe île de l’Indonésie qui est caractérisée par la splendeur de ses paysages faits de forêts, de reliefs volcaniques, de belles plages et d’eaux claires. Si vous êtes passionné d’histoire et de découverte, ce petit coin de paradis regorge de nombreux temples impressionnants et diversifiés à visiter. Pour vous aider dans l’organisation de votre séjour de découverte à Bali, vous trouverez dans cet article quelques-uns des principaux temples à visiter sur place.

Pura Besak

Pura Besakih est un immense temple hindouiste niché sur le flanc du Mont  Gunung Agung. Considéré comme étant le plus grand temple de Bali, cet édifice aux couleurs chatoyantes est dédié à trois divinités qui sont Brahama, Shiva et Vishu. Privilégié par les autochtones pour les cérémonies traditionnelles, cette demeure est le lieu idéal pour découvrir les coutumes des Balinais.

Pura Ulun Danu

Pura Ulun Danu, également appelé Pura Batran, est un temple spécialement consacré à la déesse de l’eau, des rivières et des lacs. Situé sur les berges du lac Batra, à proximité des montagnes de Bedugul, il accueille également des cérémonies en son hommage. Entouré par la montagne et une forêt verdoyante, ce sanctuaire semble également flotter sur les eaux du lac. Lors de votre voyage à Bali, découvrez ce lieu idyllique au lever du soleil lorsque la brume dévoile petit à petit les quatre temples composant le complexe. Un véritable moment privilégié à ne pas rater.

Pura Ulun Danu
Pura Ulun Danu

Pura Tirta Empul

Le temple hindouiste Pura Tirta Empul est situé au cœur du village de Tampaksiring. De nombreux croyants le vénèrent de par ses eaux sacrées, qui selon eux, ont le pouvoir de purifier l’âme et le corps de ceux qui s’y baignent. En visitant le temple, vous trouverez aux abords de ses bassins les Canang Sari qui sont les offrandes aux divinités.

Pura Kehen

Situé à 30 minutes de la ville d’Ubud, Pura Kehen est un temple hindouiste dédié à la mort. Pour accéder à son sommet, vous devez emprunter ses trois grands escaliers. Une fois que vous vous y trouvez, vous avez l’opportunité d’observer la centaine de statues, tout aussi splendides les unes que les autres, abritées par ce lieu fabuleux. C’est un endroit paisible et peu visité qui regroupe plusieurs temples aux portes dorées ou qui sont haut perchées.

Pura Luhur Uluwatu

Logé au sud de Bali, à proximité du village Pecatu, le temple Pura Luhur Uluwatu fait partie des neuf temples directionnels, ayant pour rôles de protéger l’île des esprits malfaisants. En visitant ce temple perché sur une falaise surplombant l’océan indien, vous aurez une vue spectaculaire, surtout au coucher du soleil. La forêt qui se trouve aux portes de ce temple hindouiste abrite des singes qui, selon les dires, sont les gardiens du complexe.

 

Arthur

J’ai suivi un cours de photo

J’ai suivi un cours de photo

Cours de photo comme coup de pouce

Je débute en photographie. J’ai fait un article à ce sujet ici. J’ai commencé en tant qu’autodidacte il y a quelques mois maintenant. Pour accélérer l’apprentissage je me demandais s’il fallait ou pas prendre des cours de photographie. Après de nombreuses recherches sur Bordeaux je me suis lancée et j’ai choisi des cours.

En petit groupe

J’ai finalement opté pour une formation pratique en petit groupe (de 3 à 8 personnes) trouvé sur www.lesphotographes.org. Ils proposent de nombreux cours pour débutant ou intermédiaire. J’ai pris le Cours d’initiation à la photographie pour débutants avec un pack de 4 ateliers. Chaque atelier dure 3h30 et j’ai pu suivre 2 ateliers en un jour et les 4 en un weekend. Ce cours s’adresse aux débutants qui ont acquis leur premier appareil photo mais également aux amateurs moins novices qui souhaitent sortir du mode tout automatique et utiliser leur appareil de manière créative. Ce n’est pas tout à fait mon cas car je shoot déjà en automatique. Mais comme il est important d’avoir des bases solides je voulais les revoir et m’assurer que j’étais sur la bonne voie.

Le cours se compose de 4 ateliers :

  • Atelier 1 : réglages de l’appareil

Vous allez apprendre comment régler votre appareil photo pour maîtriser rapidement les différents paramètres proposés.

  • Atelier 2 : ouverture et profondeur de champ

Ce cours explique qu’est ce que c’est une zone de netteté et comment faire un joli flou derrière ou devant un sujet.

  • Atelier 3 : vitesse et mouvement

Vous allez voir comment figer votre sujet qui est en mouvement ou au contraire faire un flou de mouvement.

  • Atelier 4 : lumière et mise au point

Cet atelier vous explique comment lire la lumière qui est une notion capitale et qui permet de faire des choix de rendu et d’avoir une photo ni trop claire ni trop sombre.

Déroulement

L’ensemble des cours s’est déroulé à l’extérieure. Le premier cours (réglage de l’appareil) a eu lieu dans la cours de Mably. Les 3 derniers ateliers ont commencé par un cours théorique, suivi par une balade photo pour la mise en pratique.

Résumé & quelques photos

J’ai apprécié le déroulement des cours. Je connaissais déjà ces différentes notions abordées dans le cours. Néanmoins, j’ai appris des choses importantes pour pouvoir progresser et de faire des photos « techniquement » correctes. De plus, je pouvais directement poser mes questions et avoir une réponse constructive. Ce cours m’a permis également de partager des connaissances avec les autres personnes présentes. En bonus, j’ai fait des rencontres très intéressantes – un clin d’œil à Virginie.

Nous avons eu pour formateur Bernard Poumeau, photographe français. J’ai beaucoup aimé ses cours car il nous a également parlé du métier photographe et il nous a donné quelques astuces. Il y avait une bonne ambiance.

Dans l’ensemble je recommande ces cours. Mais je ne recommanderai pas de suivre, comme moi, les 4 ateliers en un seul weekend car le soir j’ai été vraiment très fatigué et je n’ai pas vu passer mon weekend.

Cours photo Bordeaux

Cours photo Bordeaux

Bordeaux cours photo

Bordeaux cours photo

Photo cours Bordeaux

Photo cours Bordeaux

Cours photographie Bordeaux

Cours photographie Bordeaux

Cours Bordeaux photographie

Cours Bordeaux photographie

Bordeaux photographie Cours

A la découverte de Poitiers

A la découverte de Poitiers

Poitiers, la ville aux cent clochers

Une fois par moi je passe mon weekend à Poitiers chez les parents de mon chéri. Pourtant, je n’ai pas encore eu l’occasion de visiter cette ville riche d’histoire. D’ailleurs, on surnomme Poitiers « la ville aux cent clochers » exactement comme Prague, la capitale de la Tchéquie. Quelle coïncidence qui réveille en moi la curiosité. A ce sujet, dès que j’ai l’occasion de retourner chez moi, je vais faire un article sur Prague et les endroits à voir absolument.

Un peu d’histoire

Poitiers était une cité qui existait à l’arrivée de Jules César et s’appelais en latin « Lemonum ». La ville appartenait à l’époque au réseau urbain gaulois. Sur cette base a été construit Poitiers.
Au début du 12ème siècle la ville est connue grâce à Aliénor, duchesse d’Aquitaine et comtesse de Poitiers. Elle a modernisé la ville et à son initiative a été construite la Cathédrale Saint-Pierre.
Une des plus anciennes universités de France a est fondée au 15ème siècle comme récompense de la fidélité de Poitou par Charles VII pendant la guerre de Cent ans. C’est ici que Jeanne d’Arc s’est fait interroger par une commission de docteurs sur la véridicité de ses propos avant d’être envoyé à Orléans.
A partir de ses moment-là la ville vivait en grande majorité de ses fonctions administratives, judiciaires et de son passé religieux.

Poitiers fait partie aujourd’hui de la région La Nouvelle-Aquitaine et est une des villes les plus peuplées du département de la Vienne. Poitiers a une histoire extrêmement riche, on peut le voir notamment sur l’architecture et les monuments très variés.

A travers des photos

Avec les premiers rayons de soleil de mi-février, c’était l’occasion de partir à la découverte avec toute la famille. Le ciel était complètement dégagé et faisait penser au printemps. J’ai sorti évidement mon appareil photo pour faire quelques shoots.

Nous nous sommes d’abord arrêtés à la place de Maréchal-Leclerc pour un petit tour de shopping. Nous sommes ensuite partis se balader dans des ruelles pour arriver jusqu’au parc de Blossac.

Place Maréchal-Leclerc
Place Maréchal-Leclerc
Mairie de Poitiers
Mairie de Poitiers
Place Maréchal-Leclerc
Place Maréchal-Leclerc
Place Aristide Briand
Place Aristide Briand
Pergola du Jardin d'Ombre
Pergola du Jardin d’Ombre
Pergola du Jardin d'Ombre
Pergola du Jardin d’Ombre
Parc de Blossac
Parc de Blossac
Parc de Blossac
Parc de Blossac

Nous avons terminé cette sortie par des clichés familiales d’ombres.

Parc de Blossac
Parc de Blossac
Parc de Blossac
Parc de Blossac

"<yoastmark

"<yoastmark

"<yoastmark

"<yoastmark

Il ne me reste encore pas mal de choses à découvrir dans cette ville magnifique, mais ça va être pour une prochaine fois.

Blog photo, voyage et lifestyle

Comment je me change les idées

Comment je me change les idées

Je me change les idées photo plage, blog photo

J’ai un travail sédentaire et à vrai dire plutôt monotone. Pour décompresser le weekend j’aime me balader dans la nature. Je vis à 50 km de la plage, c’est ma destination préférée. Le plus souvent je vais au Porge qui est à une petite heure de Bordeaux. La plage est naturelle et préservée, c’est exactement ce qu’il faut à mes photos. Le calme, l’air marin et le bruit des vagues bercent mes pensées et me détendent.photo plage, blog photo et voyage

Le Porge photo plage

La plage est idéale pour une balade à cheval, le surf ou le kitesurf.

Le Porge photo plage

Je fais de la photo

Dans la semaine je n’ai pas vraiment le temps pour shooter. Puis en hiver où le soleil se couche trop tôt je ne suis pas très motivée. Une sortie le weekend dans la nature ou à la plage me permet de capturer quelques images et surtout de pratiquer pour m’améliorer.

Le Porge photo plage

Le Porge photo plage

Les photos ajoutées à l’article sont mes premières photos faites à la plage. J’étais en famille alors je n’ai pas pu m’y consacrer pleinement. Je suis déjà impatiente d’y retourner et capturer peut-être un joli coucher de soleil. J’ai encore beaucoup à apprendre mais je ne me décourage pas.

Le Porge photo plage

Le Porge photo plage

Pétia

Deuxième génération de Pokémon Go

Deuxième génération de Pokémon Go

De nouveaux Pokémon Pokémon Go

Depuis ce matin, la deuxième génération tant attendue est disponible. Plus de 80 nouveaux Pokémon devraient rejoindre la famille. Ce sont initialement les bestioles découvertes dans les jeux Pokémon Version Or et Pokémon Version Argent. De plus, les Pokémon déjà rencontrés peuvent évoluer à nouveau.Pokémon Go

mon Go

Des nouvelles fonctionnalités

De nouveaux comportements sont introduits dans le jeux lorsque vous capturer un des Pokémon sauvages. Il est également plus facile de changer de PokéBall avec la nouvelle interface. Au PokéStop, de nouvelles baies vous attendent, la Baie Nanab et la Baie Nanana. Il existe aussi de nouveaux habits et accessoires pour les avatars.

Pokémon Go Pokémon Go Pokémon Go

Du renouveau

Depuis sa sortie phénoménale l’été dernier, le jeux a perdu de joueurs. Et cela fait maintenant plusieurs semaines que je ne l’ouvre presque plus, il est devenu monotone. De plus, j’ai déjà presque tout capturé. L’arrivée de cette nouvelle génération va peut-être redonner de vie à ce fameux jeux. En tout cas pour moi, je vais ressortir mon téléphone lors de mes futures balades et running !

 

Lisbonne, une ville pittoresque

Lisbonne, une ville pittoresque

Weekend Lisboète

Avec une amie qui vit à Bruxelles, nous nous demandions où est-ce que nous pouvions aller pour un weekend du mois de février pour se revoir. Une idée m’est alors venue, et si nous allions à Lisbonne. Nous cherchions un peu de chaleur et nous ne voulions pas nous ruiner non plus. De tout ce que j’ai pu entendre de cette ville, c’est qu’elle est très belle et que la nourriture y est excellente. J’ai pu finalement convaincre mon chéri et trois de nos amis pour venir avec nous. Nous sommes donc partis à six.

Depuis Bordeaux le prix du vol est très raisonnable. De plus pour faire des économies, nous avons loué un appartement tout confort pour nous tous par Airbnb et nous nous sommes déplacés en Uber. La grosse partie du budget a été dépensée dans les repas. Et on mange vraiment bien à Lisbonne. Si vous aussi vous appréciez la bonne viande, allez au Restaurante O Churrasco. On s’y régale, le personnel est très agréable et en plus ils parlent français.

Nous n’avons pas manqué de goûter la pâtisserie locale : les Pastéis de nata. Une sorte de flan pâtissier, très bon le matin, juste réchauffé, tiède. Nous sommes tombés sur une pâtisserie « réputée » par la fabrication de ses délices : Fabrica de Nata.

Ville aux couleurs douces

Lisbonne est une ville très surprenante. En deux jours nous avons fait un peu plus de 30 kilomètres et visité des endroits très diversifiés. Ils s’y mélange la nouvelle ville, très chic et la vielle ville pleine de petites ruelles, bars et boutiques de souvenirs. Nous avons aussi remarqué que Lisbonne est une ville-faïence. On appelle d’ailleurs les petits carreaux décoratifs « Les Azulejos Portugais ». Ces carreaux ornent les façades, les plafonds mais aussi les sols des bâtiments.

Lisbnne

Lisbonne

Heureusement que nous avons amené des chaussures solides pour notre visite car la ville est entièrement pavée et compte de nombreux escaliers. Cet unique caractère est charmant, atypique, surtout pour des bordelais à la ville plate et constamment rénovée.

Lisbonne

Je me suis interrogée sur les trottoirs à différentes couleurs et dessins géométriques. Ce sont les trottoirs traditionnels et on les appelle la chaussé à la portugaise, en portugais « La Calçada Portugesa ». C’est l’un des symboles culturels du Portugal. Deux couleurs dominaient, les tons foncés, grisés rappelant notre nauséabond goudron, et les teintes plus claires, beiges qui dessinent les zones piétonnes de la ville. Dans le centre, chaque zone pédestre est couverte de ce beige, jusqu’aux passages cloutés. Et sur les places, les deux tons s’harmonisent pour signer ces lieux magnifiques qui font le vieux Lisbonne.

Lisbonne
Lisbonne – Praça Dom Pedro IV (Rossio)

Nous avons également admiré les maisons pastelles, dont certaines sont griffées par les tags.

Lisbonne

Lisbonne

Nous sommes montés au Châteaux Saint-Georges. La vue est à couper le souffle malgré le ciel couvert.

Lisbonne
Lisbonne – Vue du châteaux Saint-Georges

Nous avons visité le quartier du Bairro Alto avec ces nombreux bars et restaurants. Nous avons pu profiter d’un Lisbonne lumineux, le vent poussant les nuages au-delà de la baie.

Lisbonne
Lisbonne – Miradouro de São Pedro de Alcântara

Evasion au monde sous-marin

Il a plu tout samedi matin, nous en avons donc profité pour visiter l’Océanorium de Lisbonne. L’aquarium principal de 5000 mètres cube d’eau est au centre du bâtiment et vous pouvez y voir les requins-tigre, requins-marteau, raies, mérous ou thons. Dans de différentes ailes vous pouvez également observer les poulpes, méduses, loutres jouant avec leur glaçons, crustacés, amphibiens..ou encore les manchots.

L'Océanorium de Lisbonne - le Manchot
L’Océanorium de Lisbonne – le manchot
Lisbonne - La raie
L’Océanorium de Lisbonne – la raie

En suivant après une balade sur la baie, nous nous somme posés au Restaurante D`bacalhau. Il vous offre un large choix de fruits de mer et de poissons. Et ça tombe bien car en regardant tous ces poissons on finit par en avoir envie.

Lisbonne

Nous étions heureux, en deux jours, d’en avoir vu et appris autant. Découvrir et visiter sont des notions infinies dans une ville aussi grande de taille et d’Histoire que Lisbonne, mais nous étions déjà sous le charme de l’ambiance pittoresque de la capitale portugaise.

Nous reverrons les lisboètes.

 

La photo, ma vraie passion cachée

La photo, ma vraie passion cachée

Mon enfance devant l’objectif

J’ai toujours aimé la photo. Je le dois principalement à mon papa, car mon papa est un vrai fan. Après la guitare c’est sa deuxième passion. Je l’ai très souvent vu avec son appareil dans les mains. Depuis ma naissance il immortalise tout notre quotidien, nos voyages, nos redonnées, tous nos anniversaires ou encore tous les fêtes comme Noël, et Pâques. Depuis que je suis partie en France, il ne manque pas un seul de nos barbecues de retrouvaille.

© Josef Kratochvíl

Avant de le céder à mon petit frère, il avait un super reflex argentique Zenit. Possédant plusieurs objectifs, il avait tout ce qu’il faut pour faire de belles images. Au début il développait lui-même ses photos dans la salle de bain. Il pouvait y rester des heures à développer son chef d’oeuvre.

Les premières photos de moi petite étaient développées en noir et blanc
Les premières photos de moi petite étaient développées en noir et blanc © Josef Kratochvíl

De l’autre côté

Voulant suivre mon papa, j’ai eu à mon tour mon premier appareil à l’âge de 10 ans. C’était un petit compact argentique. J’étais tellement heureuse, je le traînais partout avec moi, surtout lors de mes voyages scolaires. Et parce que je ne pouvais faire que 24 ou 36 poses par pellicule je choisissais minutieusement mon sujet avant chaque prise.

Depuis mon départ à Bordeaux et la poursuite de mes études, j’ai délaissé la photo. Je faisais uniquement quelques clichés avec mon Smartphone de temps en temps. Ce n’est qu’après 20 ans de l’acquisition de mon premier appareil que je me suis enfin décidée de me consacrer réellement à la Photographie. Je me suis achetée un bon reflex numérique et je me suis lancée dans l’auto-apprentissage. Enfin, j’ai fait ce premier pas !

Je ne suis qu’à mes débuts et j’adore déjà mon appareil.  Je suis déterminée à développer cette passion cachée depuis tant…

J’ai créé ce blog pour m’encourager et partager avec vous mes clichées et mes voyages.

© Josef Kratochvíl